L’inutile Beauté

Faut-il encore présenter les nouvelles de Maupassant dont chacun connaît la pertinence, la précision dans le choix des mots, et aussi, souvent, le « brutal » éclairage sur l’atroce vérité ? Les deux textes qu’interprète avec talent le comédien Philippe Lejour ne font pas exception pas à la règle. La première nouvelle met en scène une femme qui, pour échapper à la violence que lui impose son mari, n’a d’autre choix que d’utiliser, elle aussi, la violence, mais sous une autre forme.

La seconde joue sur les ressorts des occasions manquées, des désirs enfouis qui brusquement ressurgissent, du temps passé et des regrets aigres-doux inutiles.

  1. L’inutile Beauté     35’34
  2. Mademoiselle Perle   39’11
extrait de la plage 1 plage 2

Commande directe à Sous la Lime et règlement par chèque : 1 CD

Laisser un commentaire