Chant de l’amour et de la mort du cornette Christoph Rilke et autres poèmes

Rilke, né en 1875 et disparu en 1926, est incontestablement un des poètes, voire le poète de langue allemande le plus important de la fin du XIXème début du XXème siècle. Son œuvre introvertie est une longue méditation sur les événements essentiels de l’existence humaine et en particulier la mort, qui lui semblait le point culminant auquel toute vie doit préparer. Le chant d’amour et de la mort du cornette est, au sens propre comme au sens figuré, une longue chevauchée empreinte d’une profonde solitude qui conduit à la mort. Mais ne nous y trompons pas, c’est bien la vie qui palpite au cœur du récit sans aucune morbidité. L’homme « puissant » mais si vulnérable est au centre et occupe tout l’espace. « Nous ne sommes que l’écorce, que la feuille, le fruit qui est au centre de tout, c’est la grande mort, que chacun porte en soi », écrivait Rilke dans Le Livre de la Pauvreté et de la mort.
La délicate traduction de Maurice Betz qui fut son ami, et la talentueuse interprétation de Claude Aufaure, restituent ici parfaitement l’esprit de l’écrivain qui considérait que seule la poésie est « apte à exprimer les méandres de l’âme ».

1-28. Chant de l’amour et de la mort du cornette Christoph Rilke
29. D’une enfance/Aus einer Kindheit
30.  Si j’avais grandi…/Wenn ich gewachsen wäre
31. Dans un parc étranger
32. Miroirs/Spiegel
33. Musique
34. Solitude/Einsamkeit
35. Jour d’automne/Herbsttag

Commande directe à Sous la Lime et règlement par chèque : 1 CD avec livret – 22 € (réf. SLM 564)

Laisser un commentaire